dimanche 7 juillet 2013

LYNDA LANKERS EXPOSE 65 PORTRAITS DE "VRAIES" COWGIRLS AU NATIONAL COWGIRL MUSEUM AND HALL OF FAME.


Dans nos sociétés occidentales modernes, les médias nous bombardent sans cesse de publicités accrocheuses qui imprègnent nos cerveaux de stéréotypes et d'images qui ont parfois peu à voir avec la réalité.  On nous vend du rêve.  Par exemple, on nous présente de superbes mannequins, des beautés sophistiquées qui annoncent des produits de beauté, ou des programmes d'amaigrissement, qui font croire aux femmes "ordinaires" qu'elles peuvent toutes ressembler à ces modèles sexy, en y mettant le prix...  C'est un peu la même chose avec ces filles superbes que l'on voit à la télé américaine, ou dans des magazines, et que l'on prend pour des cowgirls parce qu'elles portent des jeans et un chapeau de...cowboy.



Il va sans dire que, dans ce cas, comme dans tant d'autres, il ne faut pas se fier aux apparences.  Ces belles au corps de rêve ne sont pas d'authentiques cowgirls.  De vraies cowgirls, il en existe encore.  Elles travaillent dur sur des ranchs aux États-Unis où elles accomplissent les mêmes tâches que leurs confrères masculins.  Un des événements marquants du XXe siècle aura été celui de la libération de la femme dans les pays occidentaux.  Depuis ce temps on découvre, souvent par l'intermédiaire de femmes historiennes, le rôle qu'ont joué les femmes dans la construction du monde contemporain.  Un rôle qui a été occulté pendant des siècles.




C'est ainsi que l'on en apprend de plus en plus au sujet de ces femmes de cowboys américains qui ont participé à la Conquête de l'Ouest, dans la seconde partie du XIXe siècle.  Ces épouses et ces filles de pionniers n'étaient pas que des mères en charge des enfants.  Elles ne passaient pas tout leur temps à faire la cuisine ou à vaquer aux soins du ménage ou du lavage.  Ces vaillantes et robustes travailleuses étaient souvent aux côtés de leur homme et partageaient leur dur labeur.  Elles étaient à cheval, à s'occuper du bétail, dans les grandes plaines de l'Ouest.


C'est en hommage à ces femmes de caractère,  indépendantes, fortes et résilientes, que la peintre Lynda Lankers expose 65 de ses portraits au Musée National et au Temple de la Renommée des Cowgirls, à Fort Worth, au Texas, jusqu'au 9 septembre 2013.  On peut découvrir comment ces braves femmes ont contribué à faire des USA le pays le plus envié de la planète.  J'ai consacré un article à ce sujet sur mon blogue BELLES À CROQUER (http://bellesacroquer.blogspot.com/2011/11/cowgirls-charnelles-maternelles-ou.html)


Oh ! Remarquez que les fausses cowgirls d'aujourd'hui ne sont pas à dédaigner !  Bien au contraire !  En voici quelques-unes parmi les plus sulfureuses !



        

Aucun commentaire: